HISTORIQUE | NOS ACTIVITES | VOTRE PROFIL | ANALYSES TOURISTIQUES | PORTAIL TOURISTIQUE | GLOSSAIRE | PARTENAIRES | MARQUE FRANCE

Les Compagnies des Indes et de la Chine

Bibliothèque Richelieu
A l'origine, la première Compagnie des Indes était administrée par 8 directeurs chacun à la tête d'un des services. Les Syndics, au nombre de 6 représentent les actionnaires et ont la charge de surveiller les actions des directeurs, le bon fonctionnement des comptoirs. Pondichéry en Inde, Canton en Chine, Moka au Yémen, l'île Bourbon (île de la Réunion), L'île Maurice (l'île de France) Saint Domingue, Louisiane et Québec sont des lieux d'entrepôt bien défendus. Deux types de syndic existent. Les syndics « honoraires » et les syndics « onéraires ». Les premiers ne sont pas payés mais reçoiventt chaque année un cadeau en marchandises, ils ne participent pas aux assemblées d'administration. Les deuxièmes rémunérés recevaient un cadeau équivalent à celui reçu par les précédents syndics et un appointement annuel. Les assemblées générales se déroulaient dans l'actuelle Bibliothèque Richelieu où sont encore conservées les actions et les estampes, cartes et plans.

I. L'HOTEL DE LA COMPAGNIE DES INDES

Cet hôtel était situé à l'angle de la rue de Vivienne et de la rue des Petits-Champs. Ces bureaux sont :
- le bureau des achats, chargé des acquisitions nécessaires pour approvisionner les comptoirs ;
- le bureau des livres, chargé de la réception et de la vérification de la comptabilité des établissements en métropole et outre-mer ;
- le bureau des actions, chargé du renouvellement des actions, des billets d'emprunt, des rentes viagères et perpétuelles ;
- le bureau des Indes, chargé de la correspondance avec les établissements en Inde, en Chine et aux Mascareignes. Il gérait aussi les carrières des personnels civils et militaires ;
- le bureau des armements, chargé de gérer et d'organiser la flotte de la Compagnie. Il assurait aussi la correspondance avec le Sénégal, la Guinée et les îles d'Amérique et gérait les carrières des personnels navigants ;
- le bureau des archives, chargé, comme son nom l'indique, de l'archivage des documents ;
- le bureau des « surnuméraires», chargé de la réalisation des copies des documents administratifs et de la formation du personnel civil.

II. LE MUSEE

Pour en savoir plus sur les Compagnie des Indes, nous vous invitons à visiter Le Musée de la Compagnie des Indes. Ce Musée situé à Lorient regroupe des témoignages (maquettes, porcelaines et documents historiques) des civilisations indiennes, chinoises et africaines rapportés par la Compagnie française des Indes Orientales. Visitez le site internet du musée.

III. BIOGRAPHIE

Pour en lire davantage sur les Compagnies des Indes :
- Haudrère Philippe - La direction générale de la Compagnie des Indes et son administration au milieu du XVIII° siècle in L'administration des finances sous l'Ancien Régime - Colloque tenu à Bercy les 22 et 23 février 1996 - Comité pour l'histoire économique et financière de la France.
- Haudrère Philippe - La Compagnie française des Indes au XVIII° siècle (1719 - 1795) - Librairie de l'Inde - Editeur - 1989.
- Haudrère Philippe - L'origine du personnel de direction générale de la Compagnie française des Indes - 1719 - 1794 - Service historique de la Marine à Lorient - BR 1620.
- Sottas Jules - Histoire de la Compagnie Royale des Indes Orientales - 1664 - 1719 - Edition La Découvrance - Rennes - 1994.
Pour en savoir davantage sur les explorateurs des mers :
- Olivier et Patrick POIVRE D'ARVOR - Coureurs des Mers - 2001